Vous êtes ici : Accueil > Association syndicale de Comboire à l'Echaillon > L'actualité des Associations Syndicales > Vers la fin des travaux du Furon à Sassenage

Vers la fin des travaux du Furon à Sassenage

Image Vers la fin des travaux du Furon à Sassenage

Les travaux du Furon à Sassenage touchent à leur fin.

Dernière mise à jour : 26 janvier 2018


Les travaux du Furon à Sassenage touchent à leur fin.

L’ASA de Comboire à l’Echaillon (ASCE) a réalisé en 2011 une étude d’inondabilité sur une partie de son périmètre de compétences entre la commune de Claix et la Rive Droite du Furon à Sassenage. Cette étude intégrait la recherche d’incidence de brèches dans les digues du Furon, RD et RG. Elle concluait que ces digues ne résisteraient pas à une crue cinquantenale, alors que les lois en vigueur nous obligeaient à une protection pour une crue centennale.

Après validation des dossiers administratifs, l’ASCE s’est associé avec la commune de Sassenage pour bénéficier des financements « Fonds Barnier » et « Remboursement FCTVA » sur les travaux dans le périmètre de l’ASA, soit de la passerelle du Lavoir à la confluence avec la Petite Saône, la commune réalisant les travaux de la passerelle du Lavoir jusqu’aux cuves.

Ces travaux consistaient en une reprise du lit du Furon, essentiellement de la passerelle du Lavoir à celle du Routoir, et une rehausse des berges (de 40cm à 1m selon les profils) pour permettre une revanche de sécurité d’1 m, ainsi que la création d’un réservoir de compensation avec seuil de sécurité en bordure de la Route Départementale en RG du Furon. Le niveau de montée des eaux en crue centennale nous a obligé à rehaussez la RD de la Petite Saône de la zone du centre de secours pompier jusqu’à la passerelle de la Rollandiére (confluence). A l’extrémité amont du chantier vers les cuves, la commune a mis en place un piège à embâcles pour préserver le vieux pont du Vercors.

Les principales difficultés du chantier consistaient en la mise en place de batardeaux permettant aux engins de travailler dans le lit du Furon, mais réduisant d’autant la sécurité en cas de crue. Nous avons vécues plusieurs crues dont 2 d’ordre décennales nous obligeant à démonter ces batardeaux de nuit en urgence pour éviter des inondations.

Coté environnement, l’abattage de 300 arbres sur la longueur du chantier (environ 2km), était rendu obligatoire, d’une part pour leur dangerosité sur la pérennité des digues, d’autre part pour leur situation sur la zone des travaux. Une replantation à l’aide d’essences mieux adaptées de même valeur a été réalisée en fin de chantier et toutes les berges sont végétalisées. Chaque ouvrage (pont et passerelles) a été équipé de nids pour bergeronnette des ruisseaux, cingle plongeur et chauve souris.

Enfin, Le Furon étant classé en zone 2 d’intérêt écologique, Le Préfet nous a imposé la réalisation de 5 passes à poissons au bénéfice de la Fédération de pêche. Ces travaux se sont déroulés parallèlement à ceux du Furon.

Le coût final des travaux s’élève à 3 320 000€ TTC dont 2 571 000€ TTC à charge de l’ASCE. Ils ont été financés à hauteur de 1 151 000€ pour l’ASCE. Les travaux de passes à poissons ont coûté 646 000 € TTC avec un financement de l’Agence de l’Eau de 518 000€.